Publié par Laisser un commentaire

Comment ne pas se laisser influencer par la majorité?

COMMENT NE PAS SE LAISSER INFLUENCER PAR LA MAJORITE ?

« Soudain, je ne sais comment, le cas fut subi, je n’eus loisir de le considérer, Panurge, sans autre chose dire, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons, criant et bêlant en pareille intonation, commencèrent à se jeter et à sauter en mer après, à la file. La foule était à qui le premier y sauterait après leur compagnon. Il n’était pas possible de les en empêcher, comme vous savez du mouton le naturel, toujours suivre le premier, quelque part qu’il aille ».

Rabelais, Pantagruel : Le Quart Livre, Chapitre VIII

Connaissez-vous cette histoire ? Est-ce qu’elle vous choque ? Pourtant, beaucoup d’humains font de même…

On ne s’en rend pas toujours compte, même très rarement lorsque l’on est au milieu du troupeau. Mais ces comportements peuvent nous mener là ou ne nous voulions surtout pas aller.

Nous allons voir ensemble, dans quelles situations de la vie courante les Hommes se révèlent être, de véritables moutons de Panurge.

Être dans le troupeau, c’est rassurant. Marcher seul sur un petit chemin obscure, beaucoup moins. Pourtant, ne dit on pas qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné ? Une route très fréquentée est elle forcément symbole du chemin à suivre ? 

Et si, au bout, ne se trouvait pas ce que l’on recherchait réellement ?

Normalement, à partir de cet ligne de l’article, on essaie tous de réfléchir à une situation qui nous est arrivée, ou bien qui nous arrive en ce moment même. Une situation un peu trop similaire à cette histoire. Si vous ne voyez pas encore la vôtre, vous allez sûrement mieux comprendre par la suite.

Être seul, dans n’importe quelle situation, n’est jamais évident. D’autant + pour des individus peu sûrs d’eux. Peu sûrs d’eux, pour deux causes : un manque de confiance en soi (et donc la peur de s’affirmer), ou bien, un manque de connaissances.

Nous pouvons remarquer à travers les expériences suivantes, à quel point un seul instant de solitude peut pousser les personnes à changer de chemin. Peu croyable, et pourtant, comment aurions nous réagit ?

Pour l’exemple des sondages pour la présidentielles, il n’est même plus question d’imiter une attitude, mais carrément d’imiter un avis. Le changement va donc très loin.

Sommes nous capables de ne « pas avoir d’avis » pour rejoindre la « majorité » ?

C’est ici clairement un problème de manque de connaissances, ou le fait d’avoir peur d’être seul à avoir un autre avis. Et cette étude malheureusement ne concerne pas que le domaine de la politique…

Dans le fitness ainsi que dans la nutrition, cette effet de conformisme va très (trop) loin.
Essayer de faire exactement le même training/la même diète qu’autrui alors que chaque personne est complètement différente. Essayer d’avoir le même rythme qu’une personne alors que le mode de vie est complètement différent. Se dire que « le pain c’est mal » « le beurre c’est mal » « car « personne » n’en mange dans votre accueil Instagram. Se dire qu’on a pas le droit de se reposer car PERSONNE des personnes que vous suivez ne se repose…
Et j’en passe…

2. L’envie de marcher dans la bonne direction :

Ne nous a-t’on pas assez répété que nous étions tous différents ? Pourtant, l’Homme a tendance a toujours se comparer à son voisin. Et, parfois, ce n’est pas la peur de la solitude qui le pousse à rejoindre les chemins très fréquentés, mais plutôt l’envie que ça marche, pour lui aussi. Et dans ces moments là, bien-sûr, on en oublie la première phrase : nous sommes TOUS, différents.

Voir les autres réussir, ça donne envie, et c’est normal. Jusque là, tout est normal. Mais, pourquoi ne pas penser au après ?

Foncer tête baissée, ça peut marcher, quand tous les facteurs dépendent uniquement de NOUS.

Mais, quand on fait confiance à quelqu’un, à quelque chose, beaucoup de facteurs en dépendent. Et dans ces moments là, foncer tête baissée, ça peut faire mal. C’est bien de voir sur les réseaux :

« Marie, a perdu 20 kg en 4 semaines *Photo spectaculaire* Si toi aussi, tu es motivé(e), contactes moi! »

Malheureusement :

1) Il n’y a aucune preuve que Marie a perdu ces 20 kg en seulement 4 semaines
2) Pourquoi on ne montre jamais Marie, 1 an après? Où est-elle passée?

Alors parfois,  souvent, l’émotion prend le dessus. L’envie de réussir, l’envie d’ENFIN perdre ces quelques kilos qu’on considère « en trop » depuis 10 ans. Et là, on le contacte. On envoie ce mail, à ce coach que l’on pense capable de nous délivrer. Sans se demander une seconde :

« COMMENT a-t’elle pu perdre 20 kg en 4 semaines ? » « A-t’elle repris du poids après ? » « Hey, mais au fait, c’est pas dangereux de perdre aussi vite ? »

Tant de questions, dont on devrait connaître les réponses. Mais, ce n’est pas évident pour tout le monde, puisqu’à force de voir cela partout, et de ne JAMAIS voir la vérité, on peut être complètement aveuglé, et se dire : « Marie va super bien. Elle n’a jamais repris de poids. Elle n’a pas développé de TCA (Troubles du Comportement Alimentaires) et elle n’a pas eu de baisse d’énergie (et d’hormones, et de libido). »

En lisant ça, vous vous rendez bien compte que c’est le genre de problèmes qui arrivent à 90% des personnes qui foncent tête baissée.
Nous aurions aussi pu parler du régime Duka* qui fût tant à la mode pendant quelques années (le groupe a réalisé 38 millions de chiffre d’affaire rien qu’en 2012). Ce régime qui marchait si bien pour tout le monde en apparence, et qui a pourtant causé de nombreux problèmes à de nombreuses personnes. Jusqu’au jour, ou UNE personne a dénoncé les « effets secondaires », et que tout le monde l’a suivi. C’est pour tout ça, que je vous écris cela.

Pas pour taper sur les doigts de Marie.
Pas pour taper sur la tête de son coach (quoi que… Non, je vais éviter, promis).

Mais, pour divulguer de vraies informations. Pour faire de la prévention. Pour vous aider à démêler le vrai, du faux. Le mythe, de la réalité.

Parce que LE VRAI, c’est qu’il y a autant de solutions qu’il y a d’humains sur la Terre. C’est ce que nous étudierons ensemble. Comment savoir ce qu’il vous faut à VOUS. Comment arrêter de diaboliser des choses qui ne sont pas la source de votre mal être, et plutôt comment intégrer ces choses que vous aimez, de façon à trouver votre équilibre. Le but : vous éviter d’abîmer votre santé, physique mais surtout mentale. De perdre le moins d’années possibles à aller dans la mauvaise direction. Et surtout : ouvrir votre esprit.

Car souvent, c’est parce que nous n’avons pas regardé autour de nous, que nous n’avons pas remarqué tous les autres jolis chemins que nous pouvons emprunter. 

Que ce soit en nutrition, en sport, en développement personnel ou bien dans n’importe quel autre domaine, la pensée réductionniste (ou bien le conformisme) n’a jamais amené de nouvelles découvertes. Cette façon de pensée nous empêche donc d’être libre, puisqu’elle consiste à aller machinalement dans le sens de la norme. Je pense que vous êtes tous ici pour apprendre, et vous avez fait le bon choix ! L’apprentissage et les connaissances, sont en effet la solution pour éviter les pensées conformistes et le fait de suivre le troupeau sans se demander pourquoi. Quand on se demande pourquoi, et qu’on répond à notre question le mieux possible, on peut au moins être fier de dire « c’est mon choix, et je fais ça, parce que … ».

Nous pouvons appliquer l’exemple de la nutrition à tous les autres domaines.

Si je vous demandais ces choses, pourriez vous me répondre de façon détaillées sans me dire « j’ai lu que… » ?

  • Pourquoi consommez vous des matières grasses polyinsaturées (avocat, oléagineux, huile, graines…), plutôt que des saturées ?
  • Pourquoi ne mangez vous pas de gluten (hormis si vous êtes intolérant bien-sûr) ?
  • Quelles sont selon vous, les 5 choses les plus dangereuses pour la santé ?

Je vous laisse me répondre en commentaire, je reviendrai sur chacune de ces questions en détails. Ensemble, nous pouvons vraiment apporter des connaissances, et surtout, beaucoup de bonnes ondes !

Alors, oseriez vous sortir d’un sentier battu et penser COMPLETEMENT différemment de ce que pensent « tout le monde » ? 🙂

Coach, sophrologue, ancienne compétitrice de bodybuilding et maintenant pratiquante de crossfit, je suis passionnée de santé et de nutrition, je suis persuadée que le bien-être mental est la base de tout.

Retrouvez moi sur mon site internet http://www.gomartherapy.com
et sur mon instagram : @gomartherapy

Laisser un commentaire